La Luciole s’engage depuis plusieurs années à limiter l’impact environnemental de son fonctionnement. A partir de 2020, la Luciole souhaite approfondir ses démarches en faveur du développement durable, tant sur le volet environnemental que sur les volets économique et social.

Démarches environnementales

Economiser les ressources naturelles

Recycler, trier et valoriser les déchets. Utilisation de conteneurs de tri sélectif (verre, papier, plastique, déchets ménagers non recyclables). 

Du lavable plutôt que du jetable. Les boissons vendues les soirs de concerts sont servies dans des gobelets réutilisables et consignés, appelés « Ecocup ». 

Consigner plutôt que recycler. Les bouteilles de bières vendues par notre fournisseur et partenaire V&B sont consignées afin de limiter la consommation de matières premières.

Les pailles c’est pas automatique. Les pailles ne sont fournies que sur demande. 

À chacun sa gourde. Les équipes artistiques utilisent de plus en plus leurs propres gourdes. Afin de supprimer les bouteilles en plastiques, nous souhaitons généraliser ce mode de fonctionnement en fournissant des gourdes lavables aux équipes. 

Limiter la consommation de papier. Chaque salarié diminue le gaspillage en limitant les impressions inutiles. En achetant leurs billets en ligne, les spectateurs peuvent télécharger un billet dématérialisé, sous forme de E-Billet. Avec notre nouveau logiciel de billetterie, opérationnel en 2021, les abonnés auront leurs billets directement chargés sur une carte.

Une énergie plus verte. 15% de l’éclairage du bâtiment et 30% de l’éclairage scénique est composé de LED, afin de limiter la consommation d’énergie. La Luciole souhaiterait se diriger vers un fournisseur plus vert à l’image d’Enercoop.

Réutiliser et optimiser le matériel. Côté technique le matériel obsolète n’est pas jeté mais donné ou vendu. La Luciole et la Scène Nationale 61 s’échangent également du matériel si besoin.

Préserver les écosystèmes

Des produits locaux et de saison. Vente au bar de bières locales et bios. Pour l’accueil des artistes, nous favorisons des fruits et légumes bios et/ou locaux et/ou de saison, des bières bios brassées localement et du miel local. Par la suite nous opterons pour des produits locaux, bios et de saison exclusivement, en supprimant tout produit issu de la grande distribution et non respectueux de l’environnement.

Produits éco certifiés. Certains de nos produits d’entretien sont certifiés écolabel. Le papier utilisé est quant à lui issu de filière raisonnées (PEFC).

Limiter les émissions de CO2

Optimisation des transports. Notre public peut accéder par l’intermédiaire de notre site internet à une application de co-voiturage.

Véhicule électrique. Projet d’achat ou d’emprunt d’un véhicule électrique pour les déplacements professionnels.

Démarches sociales

Valoriser l’Humain : Lutter contre les exclusions et la discrimination

Accès à la culture pour tous. Mise en place de projets culturels à destination des publics « empêchés » (personnes en situation de handicap, personnes âgées, hospitalisées, détenus) ou « éloignés » (éloignement socioculturel).

Travail avec les partenaires sociaux locaux. Des projets sont menés en collaboration avec des organismes tels que les IME (Instituts Médicaux Educatifs), les ITEP (Institut Thérapeutique, Educatif et Pédagogique) ou associations locales telles que « Signer, Ensemble » (Association pour sourds et malentendants), « La Boite aux Lettres » (formation, insertion sociale et professionnelle) ou encore « Accueil et Promotion des Etrangers » (Aide et accompagnement aux migrants). 

S’adapter aux publics. Des ateliers et visites spécialisés sont proposés à destinations des personnes en situation de handicap (physique, mental). Mise en place prochainement de visites appliquant les normes FALC (Facile À Lire et à Comprendre).

Politique tarifaire attractive. Concerts gratuits (After-Work) ou tarifs réduits pour les lycéens, étudiants ou demandeurs d’emploi. 

Accessibilité. Les locaux de la Luciole sont adaptés à l’accueil des PMR (Personnes à Mobilité Réduite). La Luciole souhaiterait proposer des Subpacks (gilets vibrants à destination des sourds et malentendants) et boucles magnétiques. D’autres pistes sont abordées comme le chansigne (paroles traduites en langue des signes) et l’audiodescription. Initiation à la langue des signes d’une partie des salariés.

Egalité homme-femme. Organisation en 2019 d’une semaine consacrée aux femmes dans les musiques actuelles à travers une exposition, des conférences, des concerts et des projections documentaires. Participation en septembre 2020 aux Journées du Matrimoine. L’équilibre entre le nombre d’artistes masculins et féminins programmés est aussi un point central du nouveau projet artistique. 

Protéger notre public. Mise à disposition de protections auditives à usage unique gratuites, prêt de casques pour enfant et vente de protections auditives réutilisables.

Valoriser les salariés : garantir de bonnes conditions de travail

Création d’emplois pérennes. 11 salariés actuellement en CDI

Santé au travail. Equipement de l’équipe salariée en bouchons d’oreilles sur mesure.

Formation du personnel au SST. (Sauveteur Secouriste du Travail)

Valoriser les savoir-faire locaux

Mise en valeur des brasseurs locaux. Un bec de tirage est réservé uniquement aux bières biologiques et/ou locales. Nous envisageons par la suite d’augmenter ce nombre de produits notamment par le remplacement des sodas issus de la grande distribution par des sodas locaux et bios. 

Soutien à la création artistique. Par l’intermédiaire des concerts gratuits After-Work, La Luciole valorise des artistes émergeants locaux (Normandie) en leur fournissant un cachet, la possibilité de se produire dans un cadre professionnel, un accompagnement et une visibilité.

Démarches économique

Répartir les bénéfices et les richesses de manière plus égalitaire

Statut associatif. La Luciole est pilotée par l’association à but non lucratif Eureka (loi 1901). Si cette loi n’empêche pas la structure d’avoir une activité économique, celle-ci doit avoir une gestion désintéressée et une utilité sociale. 

Développer le tissu économique local

Faire appel à des entreprises locales. Dans le but de limiter l’impact carbone des livraisons de produits et de matériels, la Luciole fait appel dans la mesure du possible à des entreprises locales : V&B pour fournir le vin, la bière et le jus de fruit, société Roxane pour fournir l’eau en bouteille.

Prestataires de services locaux. La Luciole s’adresse au prestataire informatique alençonnais Conty pour l’entretien de son parc informatique, à Bemographic, situé à Condé-sur-Sarthe, pour la réalisation des flyers, programmes et CD, à l’agence alençonnaise Espace Wilson pour la conception de son site internet et à un graphiste basé dans le Calvados. La Luciole envisage de faire appel à un fournisseur mayennais concernant les Ecocups.

Mécènes locaux. La Luciole développe également tout un réseau de mécènes et de partenaires, valorisant le dialogue et l’échange de services entre divers acteurs économiques locaux.

Faire appel à des pratiques commerciales éthiques

Economie sociale et solidaire. Passage en 2021 à un logiciel de billetterie s’inscrivant dans le champ de l’économie sociale et solidaire. En faisant appel à ce genre de prestataire, elle soutient des valeurs humaines, telles que la coopération, l’écologie, le local et l’emploi.