ZAHO DE SAGAZAN + NIKOLA

En partenariat avec le Salon de la Poésie dans le cadre du festival Poésie & Davantage.
Zaho de Sagazan

Zaho de Sagazan dissèque les travers humains sur des textes d’une sincérité tranchante. Zaho de Sagazan c’est une voix singulière et puissante, de celles qui font dresser nos poils. Un timbre grave porté par des rythmes électroniques qui côtoient la techno berlinoise et l’electronica française. Passant des murmures aux cris, l’artiste de 21 ans s’amuse, se raconte et dissèque les travers humains sur des textes en français d’une sincérité tranchante. Ses mots, drapés de mélodies puissantes à la mélancolie subtile, nous plongent dans une intimité partagée, où l’on goûte à la délicieuse liberté de danser, de penser et de s’émouvoir. Au côté de son batteur Tom Geffray, Zaho nous livre une Krautpop moderne inspirée de ceux qui l’ont fait danser tels que Koudlam ou Autumn. Côtoyant la folie de Catherine Ringer ou Brigitte Fontaine vient toujours le moment où elle retourne s’asseoir les yeux fermés à son piano, fidèle allié de ses créations.

Nikola

Avec ses chansons incarnées et poétiques, Nikola construit la bande-son de son époque. La musique est faite de contrastes. Elle permet à des artistes comme Nikola d’exprimer une quête de sens et des contraires. Car dans ses chansons, le chanteur, compositeur et multi instrumentiste de 20 ans extériorise à la fois sa complexité intérieure et son besoin d’aller à l’essentiel. Né dans famille monténégrine et d’une culture où les sentiments restent tus, Nikola a appris, grâce à la musique, à exprimer ses ressentis et ses aspérités. Alors, depuis petit, il compose seul dans sa chambre, écrit des exutoires, des envolées poétiques qui mélangent les sonorités organiques à celles plus industrielles et bruitistes de l’électronique. Avec, comme influences, la grande chanson française de Jacques Brel ou Léo Ferré, confrontée à celle de son temps, celle qui s’est mariée au rap et aux thématiques modernes. « J’écris bien, mais j’écris bien mieux quand j’ai le coeur brisé », chante-t-il. Nikola a la tristesse comme muse, la fait jaillir dans des piano-voix qui transpercent l’auditeur. Il traduit un sentiment de décalage qui l’a suivi toute sa vie et qui motive le mélange des genres, des esthétiques et des extrêmes.

Partager :
Écouter sur Spotify
mer. 19 Oct. 20H30

ZAHO DE SAGAZAN + NIKOLA

Chanson / Pop
10 € Abonnés
12 € Réduit
14 € Prévente
16 € Sur place
7 € Enfants
Réserver Participer Je participe