Depuis 1994 et sa 1ère formule sous la bannière « Café Musiques », La Luciole n’a cessé de défricher les esthétiques musicales, briser les barrières, faire des paris artistiques, et défendre la création dans toutes ses dimensions.

La Luciole a inscrit Alençon sur la carte de France des villes incontournables des tournées d’artistes, qu’ils soient régionaux, nationaux et internationaux. L’extension bâtie en 2008, ajoutant une grande salle d’une capacité de 700 places, a permis un second souffle dans un écosystème toujours plus concurrentiel dans les musiques actuelles, avec notamment le développement des festivals, et l’implantation grandissante des SMAC dans les départements limitrophes, et sur le territoire national. Cette seconde salle a naturellement permis de programmer des artistes de plus grande renommée et de disposer d’un outil performant et à la pointe en terme d’équipement technique, de taille de plateau et de qualité d’accueil.

Des « jeunes » groupes, devenus têtes d’affiche des plus gros festivals (M, Shaka Ponk,  entre bien d’autres) aux artistes émergents, dans des esthétiques peu représentées ou confidentielles à la démarche auto produite, La Luciole s’inscrit depuis bientôt 30 ans comme un lieu incontournable des tournées européennes.  Lieu de référence local et national des musiques actuelles sous toutes leurs formes, du rock, aux musiques urbaines, de la musique électronique à la chanson française, La Luciole reste à la pointe de l’actualité musicale afin de promouvoir l’innovation dans un souci de diversité pour repérer la création qui souvent transcende les genres, parfois crée des ruptures, et être ainsi au cœur de l’impulsion qui inventera les genres musicaux de demain. Car au-delà du simple prisme musical, l’ambition et le projet de la Luciole est accueillir des projets innovants, qui bousculent les genres et aller à la croisée des champs artistiques. En effet, le mapping, l’habillage lumière, les cinés-concerts investissent les espaces scéniques, les clips interprètent la musique, des plasticiens cohabitent avec les musiciens pour dessiner en live. Autant de projets qui dépassent le champ strictement musical.

La programmation s’inscrit volontiers dans cette optique de défrichage et de transversalité. Pour le repérage d’artistes prometteurs sont prises en considération la capacité de l’artiste à proposer des techniques ou sonorités novatrices, à proposer un spectacle avec une vraie puissance et pertinence scénique, à fédérer autour de références musicales communes. L’objectif de cette démarche reste la découverte et la curiosité, de créer l’habitude et l’envie de se renseigner sur un artiste inconnu et de proposer un rendez-vous marquant. A ce titre, La Luciole met aussi un point d’honneur à faire monter sur scène des professionnels encore peu référencés en faisant le pari de leur futur succès. Pari qui s’est révélé exact à plusieurs reprises, comme le prouve le mur de photographies des artistes passés à La Luciole  avant l’extension de la grande salle en 2008.

Parmi les artistes que La Luciole programme, si certains sont des musiciens émergents, d’autres rayonnent sur la scène nationale et au-delà des frontières puisque la direction artistique se veut aussi éclectique, loin de tout élitisme culturel, en favorisant les moments conviviaux et références musicales partagées. La scène encourage ainsi la diffusion des musiques actuelles et populaires qui rassemblent.

 

Partager :